Les outils indispensables aux architectes

 

Merci Appvizer pour ce bel article sur les outils de l’architecte. En voici un petit résumé:

Quels sont les outils d’architecte indispensables à la conception et à la réalisation de projets de construction ?

Parce que le métier d’architecte implique un périmètre d’action étendu et des compétences variées, de la maîtrise du dessin à la supervision de projet en passant par la gestion des permis de construire, il est capital de recourir à une palette d’outils spécifiques et toujours plus optimisés.

Vous intégrez une école d’architecture et vous vous demandez quel matériel emporter avec vous dans votre sac à dos ? Vous êtes professionnel et souhaitez un aperçu des différents types de logiciels sur lesquels vous appuyer ? Vous exercez dans le milieu de l’architecture et recherchez une liste des outils de l’architecte complète ?

Nous séparerons l’article en deux parties:

  1. Les matériaux de l’architecte

  2. Les logiciels pour l’architecte 

 

Quel matériel utilise un architecte ?

Dès l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et la préparation du diplôme d’état, les architectes en herbe apprennent à se servir de matériels indispensables à la réalisation de deux activités propres à la profession : le dessin de plans et la conception de maquettes. Par la suite, les professionnels peuvent choisir de recourir à des solutions numériques pour certains travaux. Néanmoins, nombre d’entre eux, pour des raisons que nous allons évoquer, sont encore attachés à ce savoir-faire artisanal.

Le matériel de dessin

Plan de masse, de niveau, de façade ou de coupe… les architectes sont amenés à produire nombre de dessins au cours de leurs études et de leur carrière. Ces travaux restent le meilleur moyen de représenter graphiquement et techniquement le futur projet architectural.

  • un carnet de croquis : ne stoppez pas votre élan créatif et dessinez à tout moment,

  • du papier de différents formats : votre support pour coucher sur le papier tous vos plans,

  • un porte-mine ou crayon à dessin : pour commencer à esquisser vos plans,

  • des stylos tubulaires, ou rapidos : appréciés des architectes pour la précision du trait et l’épaisseur constante,

  • des papiers calques et millimétrés : décalquez facilement et dessinez de façon précise,

  • une règle à échelle : calculez rapidement les grandeurs du dessin par rapport aux grandeurs réelles,

  • un et une équerre : tracez vos parallèles et vos perpendiculaires,

  • des gabarits : réalisez différentes formes (géométriques, symboles, etc.) à échelle,

  • une planche à dessin : parfaite pour guider et fixer votre té,

  • une table à dessin : dessinez confortablement, même pendant des heures,

  • un porte-plan : transportez vos jolis dessins sans les abîmer.

Notons que la liste ci-dessus répond également au besoin matériel de l’architecte d’intérieur.

Le matériel pour maquettes

Dans la liste des outils indispensables pour architecte, nous comptons aussi le matériel pour maquettes.

Représentation réduite en 3D du futur projet de construction, la maquette architecturale reste un bon moyen de présenter un projet au client ou au public. Souvent intégrée à son environnement (terrain, végétation, route, etc.), elle offre la possibilité de mieux se projeter dans la future construction. Elle constitue donc un excellent outil de communication, et rassure les acquéreurs grâce à un rendu plus réaliste qu’un simple dessin. De nos jours, se pose cependant la question de la technique : maquette à la main ou impression 3D ? Cette dernière assure incontestablement un gain de temps, notamment pour la reproduction de petits éléments comme les balcons. Mais la maquette à la main garantit une représentation plus réaliste, et donc plus appréciable par le client.

  • du carton plume ou carton mousse : base de vos structures, léger et solide à la fois, il se découpe facilement au cutter,

  • des blocs de mousse cellulaire : se découpe, se creuse et se taille,

  • des plaques (de bois, de métal, de plastique, de liège, d’ardoise, etc.) : obtenez un rendu plus esthétique et plus de solidité dans vos constructions,

  • des baguettes et des tubes : créez des armatures pour consolider vos maquettes,

  • un cutter : coupez vos formes facilement et avec précision,

  • une règle en métal : facilitez la découpe au cutter,

  • de la colle transparente : assemblez les différents éléments de votre maquette sans laisser de traces,

  • des outils de bricolage (scie sauteuse, tournevis, ponceuse, etc.) : indispensables au travail de certaines matières, ou pour des travaux plus complexes,

  • du décor : autant d’éléments (végétation, personnages, etc.) qui viennent ajouter une touche de réalisme et de convivialité à la maquette.

Les autres matériels de l’architecte

Enfin, notons que l’architecte en exercice s’équipe d’outils autres que les matériels de dessin et pour maquette, particulièrement lorsqu’il se trouve sur le terrain. Citons notamment :

  • la boussole, pour s’orienter et orienter le projet architectural sur le terrain,

  • le télémètre laser, pour mesurer les distances facilement, et sans avoir à se déplacer constamment.

Vous l’aurez compris, la profession requiert un savoir-faire manuel pointu, et le matériel d’un architecte se doit de répondre à ces exigences. Mais à l’instar d’autres domaines, le métier tend de plus en plus vers le tout numérique.

Demandons-nous alors quel type de logiciel d’architecture professionnel est le plus utilisé.

 
 
 

Quels logiciels sont indispensables à l’architecte ?

En réalité, au regard du périmètre d’action étendu de l’architecte, plusieurs types de logiciels s’avèrent indispensables à l’exécution des missions qui lui incombent. Tous répondent à des fonctions bien précises. Outils de modélisation 3D, de CAO, de BIM… voyons plus en détail les différences et les avantages de chacun.

Les logiciels de modélisation 3D

Nous rencontrons sur le marché des logiciels de modélisation 3D gratuits, à l’instar de Kozikaza. Celui-ci, au-delà de sa gratuité, présente l’avantage d’être facile à prendre en main et de bénéficier d’une grande communauté d’utilisateurs. Mais à l’usage, nous rencontrons vite certaines limites… particulièrement des fonctionnalités limitées et un rendu moins qualitatif.

C’est pourquoi nous recommandons aux spécialistes de l’architecture de se tourner vers des logiciels professionnels de modélisation 3D. Citons par exemple SketchUp.

 Pourquoi SketchUp ?

  • Même si une variante gratuite existe, les versions payantes (SketchUp Pro et SketchUp Studio) se montrent particulièrement adaptées aux fonctions d’architecte.

  • Côté modélisation 3D, SketchUp reste un incontournable, à la fois très performant, rapide à prendre en main et simple d’utilisation.

  • De plus, il facilite le travail collaboratif et la gestion de projets architecturaux, grâce à un espace de stockage illimité dans le cloud.

  • Enfin, il apporte aux clients une expérience plus immersive et convaincante au moyen d’un affichage des plans en réalité virtuelle. De quoi leur en mettre plein la vue !

 

Les logiciels de CAO

Capture d’écran 2019-10-21 à 14.25.54.png

La CAO, signifiant « conception assistée par ordinateur », se définit à la fois comme une technique et comme l’ensemble de logiciels mettant en œuvre cette technique. Nous la retrouvons aussi sous l’acronyme anglais CAD (computer-aided design). Mais en quoi consiste exactement la CAO ?

Cette technique permet, par le biais de logiciels de CAO, de modéliser virtuellement des produits manufacturés, mais surtout de les tester. Un outil de CAO se différencie d’un simple logiciel de modélisation 3D ou de DAO (dessin assisté par ordinateur) par l’interprétation technique, la possibilité d’appréhender les interactions et les éventuelles incompatibilités.

Vous recherchez un logiciel de CAO performant ? AutoCAD reste une référence en la matière.

Pourquoi AutoCAD ?

  • Complet, intuitif et très performant, il permet des dessins 2D et 3D très précis, avec possibilité d’automatisation et d’annotations (cotes, lignes de repère, tableaux, etc.).

  • AutoCAD contient également un jeu d’outils spécialisés pour le secteur de l’architecture (conception des rénovations rapide, création d’éléments dont le comportement et la construction sont réalistes, etc.), assurance d’un réel gain de temps.

  • Enfin, le logiciel s’adapte parfaitement aux conditions de travail de l’architecte : exercez en toute mobilité grâce aux applications Web et mobile incluses.

 

Les logiciels de BIM

Le BIM (Building Information Modelling) se traduit par « modélisation des informations ». Concept assez récent, il se définit avant tout comme un processus de construction collaboratif. Impliquant la conception d’une ou plusieurs maquettes (ou modèles) numériques intelligentes, le BIM conduit à une gestion et une production performantes des données relatives au bâtiment.

En pratique, la maquette créée (en général par l’architecte) reproduit l’ensemble des aspects fonctionnels et esthétiques du projet, de manière très précise et structurée. Elle est ensuite partagée aux différentes parties prenantes (architectes, clients, ingénieurs, etc.). Ces dernières ont la possibilité d’intervenir à leur tour pour compléter ou modifier techniquement le modèle, et ce durant tout le cycle de vie du projet. Grâce à cette méthode de travail, les équipes se coordonnent avant même la pose de la première pierre, le suivi de chantier est facilité et on évite tout retard et perte d’argent.

Nous rencontrons plusieurs solutions de ce type sur le marché, comme Allplan ou ArchiCAD. Mais Revit reste une des plus utilisées par les professionnels du bâtiment.

 Pourquoi Revit ?

  • Le logiciel se présente comme un outil de documentation et de conception, permettant d’exploiter habilement la modélisation 3D des données du bâtiment.

  • Revit prend parfaitement en charge les différentes phases et disciplines inhérentes au projet.

  • Enfin, il renforce également la coopération et la coordination des équipes, grâce aux fonctionnalités de partage de projet et à sa vocation pluridisciplinaire.

 

Les logiciels de gestion

insitu+planning.jpg

Le périmètre d’action de l’architecte est large et englobe beaucoup de missions. Créatif par essence, il dessine et conçoit la future construction. Cependant, il doit aussi veiller constamment à se conformer au respect des budgets et des normes législatives.

Responsable du bon déroulement d’un projet, il prend en charge toutes tâches liées à celui-ci : proposition commerciale, gestion de temps et de ressources, planning, facturation…… Que de missions à gérer ! Heureusement il existe des logiciels, 100 % adressés aux métiers de l’architecture, qui ont vocation à faciliter l'exécution de ce type de tâches.

Dédié aux architectes, mais aussi aux architectes d’intérieur, aux urbanistes et aux bureaux d’étudesOOTI traite un ensemble de missions annexes :

  • administratif,

  • gestion de projet,

  • gestion des collaborateurs,

  • ventilation des frais généraux

  • notes de frais,

  • facturation,

  • suivi des budgets et du temps de travail, etc.

 Pourquoi OOTI?

  • Augmentation de la rentabilité de l’entreprise

  • Amélioration de l’organisation

  • Simplification des process

  • Automatisation de la facturation

  • Centralisation des données

  • Gain de temps quotidiennement

Le logiciel vous accompagne de la prise en main du projet jusqu’à sa livraison, et fournit une vision globale et en temps réel de l’entreprise. En somme, grâce à OOTI, l’architecte est plus libre de se consacrer à des missions à plus forte valeur ajoutée.

De nombreux outils au service de la créativité

L’importance de la mission qui incombe à l’architecte implique donc qu’il s’équipe en permanence des meilleurs outils. De ses études à l’accomplissement de sa carrière, il doit servir au mieux sa créativité, tout en restant aligné avec les exigences des clients et la réalité d’un métier en perpétuelle évolution.

Et qui dit évolution, dit transition numérique. En effet, si le matériel de dessin et pour maquette continuent de faire partie du quotidien de nombre d’architectes, l’utilisation de logiciels métiers est devenue incontournable. Gain de temps, de précision, travail collaboratif… nombreux sont les atouts qu’ils ont à offrir pour l’élaboration de constructions toujours plus ambitieuses.

Enfin, n’oublions pas qu’un architecte endosse souvent la responsabilité de gestionnaire de projet. C’est pourquoi il s’avère judicieux de recourir à des solutions capables de le soulager dans ses missions administratives et dans la gestion des budgets et des ressources, pour l’aider à se concentrer sur des tâches plus créatives.

Architectes, vous préférez travailler « à l’ancienne », sur logiciel, ou les deux ? Faites part de votre expérience en commentaires.

 

 

 
Alix Papeloux